Article L152-3 Code de la construction et de l'habitation.
Etat : VIGUEUR
Versions

En cas de continuation des travaux nonobstant la décision judiciaire ou l'arrêté en ordonnant l'interruption, les personnes mentionnées au premier alinéa de l'article L. 152-4 encourent un emprisonnement de trois mois et une amende de 45 000 €.



Liens relatifs à cet article