Article L162-18 Code de la sécurité sociale.
Etat : MODIFIE
Versions


Les entreprises qui exploitent une ou plusieurs spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux peuvent s'engager collectivement par une convention nationale à faire bénéficier la caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés d'une remise [*conventionnelle*] sur tout ou partie du chiffre d'affaires de ces spécialités réalisé en France.

Elles peuvent s'engager individuellement par des conventions ayant le même objet.

Ces conventions, individuelles ou collectives, déterminent le taux de ces remises et les conditions auxquelles se trouve subordonné leur versement qui présente un caractère exceptionnel et temporaire.

Ces conventions, qui doivent être conformes aux clauses de conventions types arrêtées par décrets, sont conclues entre, d'une part, la caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés, et, d'autre part, soit une ou plusieurs des organisations syndicales nationales les plus représentatives de la profession, soit une entreprise.

Elles ne sont applicables qu'après leur approbation [*préalable*] par arrêté interministériel. Lorsqu'elles sont conclues avec une ou plusieurs des organisations syndicales nationales les plus représentatives de la profession, remplissant des conditions en nombre et chiffre d'affaires de leurs adhérents fixées par décret, leurs stipulations peuvent, dans la même forme, être rendues obligatoires pour l'ensemble de la profession.
Liens relatifs à cet article
Arrêté du 28 décembre 2009 - art. 1 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-2-3 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-2-3 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-2-4 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-2-4 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-2-5 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-2-5 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-2-5 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-2-6 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-25 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. D162-38 (T)
Code de la sécurité sociale. - art. L138-10 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L138-10 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L138-10 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L138-10 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L138-10 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L138-10 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (VD)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (VD)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-17-4 (VT)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-19 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-37 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-37 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. L162-37 (V)
Code de la sécurité sociale. - art. L766-1 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. R162-20 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. R162-20 (M)
Code de la sécurité sociale. - art. R162-55 (V)