Article L4112-7 Code de la santé publique
Etat : MODIFIE
Versions


Le médecin, le praticien de l'art dentaire ou la sage-femme ressortissant d'un Etat, membre de la Communauté européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen, qui est établi et exerce légalement les activités de médecin, de praticien de l'art dentaire ou de sage-femme dans un Etat, membre ou partie, autre que la France, peut exécuter en France des actes de sa profession sans être inscrit au tableau de l'ordre correspondant.

L'exécution de ces actes est toutefois subordonnée à une déclaration préalable dont les modalités sont fixées par un décret en Conseil d'Etat. Si l'urgence ne permet pas de faire cette déclaration préalablement à l'acte, elle doit être faite postérieurement dans un délai maximum de quinze jours.

La déclaration est accompagnée d'une attestation de l'autorité compétente de l'Etat, membre ou partie, certifiant que l'intéressé possède les diplômes, certificats ou autres titres requis et qu'il exerce légalement les activités de médecin, de praticien de l'art dentaire ou de sage-femme dans l'Etat, membre ou partie, où il est établi. Elle est également accompagnée d'une déclaration sur l'honneur attestant qu'aucune instance pouvant entraîner l'interdiction temporaire ou définitive de l'exercice de la médecine, de l'art dentaire ou de la profession de sage-femme dans l'Etat d'origine ou de provenance n'est en cours à son encontre.

Le médecin, le praticien de l'art dentaire ou la sage-femme, prestataire de services, est tenu de respecter les règles professionnelles en vigueur dans l'Etat où il effectue sa prestation et reste soumis à la juridiction disciplinaire compétente.
Liens relatifs à cet article
Arrêté du 20 janvier 2010 - art. 1 (V)
Arrêté du 2 avril 2010 - art. 2 (V)
Code de la santé publique - art. D1223-23 (V)
Code de la santé publique - art. D1223-23 (V)
Code de la santé publique - art. D1223-23 (V)
Code de la santé publique - art. D1223-23 (V)
Code de la santé publique - art. D668-8-2 (Ab)
Code de la santé publique - art. L. 4112-8 (V)
Code de la santé publique - art. L4111-1 (V)
Code de la santé publique - art. L4111-1 (V)
Code de la santé publique - art. L4111-1 (V)
Code de la santé publique - art. L4112-8 (V)
Code de la santé publique - art. L4161-1 (M)
Code de la santé publique - art. L4161-1 (V)
Code de la santé publique - art. L4161-1 (V)
Code de la santé publique - art. L4161-1 (V)
Code de la santé publique - art. L4161-2 (M)
Code de la santé publique - art. L4161-2 (V)
Code de la santé publique - art. L4161-2 (V)
Code de la santé publique - art. L4161-3 (V)
Code de la santé publique - art. L4161-3 (V)
Code de la santé publique - art. R4112-11 (M)
Code de la santé publique - art. R4112-9 (M)
Code de la santé publique - art. R4112-9 (V)
Code de la santé publique - art. R4112-9 (V)
Code de la santé publique - art. R4112-9 (V)
Code de la santé publique - art. R4127-1 (V)
Code de la santé publique - art. R4127-1 (V)
Code de la santé publique - art. R4127-201 (M)
Code de la santé publique - art. R4127-201 (V)
Code de la santé publique - art. R4127-301 (V)
Code de la santé publique - art. R4127-301 (V)
Code de la santé publique - art. R6316-7 (V)