Article R93 Code de procédure pénale
Etat : MODIFIE
Versions


Sont, en outre, assimilées aux frais de justice criminelle, correctionnelle et de police, les dépenses qui résultent :

1° Des procédures suivies en application des lois concernant la protection de l'enfance en danger.

2° De l'application de la législation sur le régime des aliénés.

3° Des procédures suivies en application de la législation en matière de tutelle des mineurs, de tutelle et curatelle des majeurs et de sauvegarde de justice.

4° Des frais exposés à la requête du ministère public lorsque celui-ci est partie principale ou partie jointe en matière civile, commerciale et prud'homale et des dépens qui peuvent être laissés à la charge du ministère public, lorsque celui-ci est partie principale en application de l'article 696 du nouveau code de procédure civile.

5° Des inscriptions hypothécaires requises par le ministère public.

6° Des avances faites en matière de règlement judiciaire ou de liquidation des biens dans les cas prévus à l'article 94 de la loi n° 67-563 du 13 juillet 1967, ainsi que des frais relatifs aux jugements de clôture pour insuffisance d'actif.

7° Des avances faites par le Trésor public en matière de redressement et de liquidation judiciaire des entreprises, en application de l'article L. 663-1 du code de commerce.

8° Des frais de copie, droits, redevances et émoluments dus aux greffiers des tribunaux de commerce à l'occasion de toute procédure pour la délivrance des pièces à l'autorité judiciaire.

9° De la contribution versée par l'Etat au titre de l'aide juridictionnelle.

10° Des frais et dépens mis à la charge du Trésor public soit en application d'une disposition législative ou réglementaire, soit en cas de décision juridictionnelle rectifiant ou interprétant une précédente décision.

11° Des frais exposés devant la commission prévue par l'article 16-2.

12° Des enquêtes ordonnées en matière d'exercice de l'autorité parentale.

13° Des indemnités de transport et de séjour des magistrats, des greffiers et des secrétaires des juridictions de l'ordre judiciaire, sans préjudice des dispositions de l'article R. 92.

14° Des frais postaux des greffes des juridictions civiles nécessités par les actes et procédures ainsi que par l'envoi des bulletins de casier judiciaire.

15° Des actes faits d'office en matière de mesures conservatoires prises après l'ouverture d'une succession.

16° Des dispositions législatives ou réglementaires particulières prévoyant que l'avance doit être faite par le Trésor public.

17° Des frais d'interprète exposés dans le cadre du contentieux judiciaire relatif au maintien des étrangers dans des locaux ne relevant pas de l'administration pénitentiaire.

18° Des frais des mesures d'instruction prévues à l'article L. 332-2 du code de la consommation.

19° Les frais d'impression, d'insertion, de publication et de diffusion audiovisuelle des arrêts, jugements et ordonnances de justice en application de l'article 131-35 du code pénal.

20° Les frais d'une immobilisation décidée en application du 5° de l'article 131-6 et du 2° de l'article 131-14 du code pénal.

21° Les frais des administrateurs ad hoc désignés en application des articles 388-2 et 389-3 du code civil, lorsqu'ils figurent sur la liste prévue à l'article R. 53.

22° Des indemnités forfaitaires des administrateurs ad hoc institués pour la représentation des mineurs maintenus en zone d'attente ou demandeurs du statut de réfugié par application de l'article 17 de la loi n° 2002-305 du 4 mars 2002 et désignés conformément à son décret d'application n° 2003-841 du 2 septembre 2003.

23° La rémunération et les indemnités des interprètes désignés en application de l'article 23-1 du nouveau code de procédure civile.

24° La rémunération et les indemnités des interprètes désignés par le tribunal de grande instance pour l'exécution d'une mesure d'instruction à la demande d'une juridiction étrangère en application du règlement (CE) n° 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 relatif à la coopération entre les juridictions des Etats membres dans le domaine de l'obtention des preuves en matière civile et commerciale.
Liens relatifs à cet article
Décret n°59-1095 du 21 septembre 1959 - art. 13 (Ab)
Décret n°64-1333 du 22 décembre 1964 - art. 10-2 (M)
Décret n°64-1333 du 22 décembre 1964 - art. 10-2 (V)
Décret n°64-1333 du 22 décembre 1964 - art. 10-2 (V)
Décret n°73-216 du 1 mars 1973 - art. 5-1 (Ab)
Décret n°75-1339 du 31 décembre 1975 - art. 21 (V)
Décret n°84-406 du 30 mai 1984 - art. 80 (Ab)
Décret n°2004-1211 du 9 novembre 2004 - art. 22 (V)
Décret n°2011-54 du 13 janvier 2011 (V)
Code des procédures civiles d'exécution - art. R213-7 (V)
CODE DE L'ORGANISATION JUDICIAIRE. - art. R*814-4 (Ab)
CODE DE L'ORGANISATION JUDICIAIRE. - art. R*814-4 (M)
CODE DE L'ORGANISATION JUDICIAIRE. - art. R123-23 (V)
CODE DE L'ORGANISATION JUDICIAIRE. - art. R946-6 (Ab)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R214 (V)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R224-2 (M)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R224-2 (M)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R224-2 (M)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R224-2 (V)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R224-2 (V)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R224-2 (V)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R310 (V)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R395 (V)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R91 (V)
CODE DE PROCEDURE PENALE - art. R93-1 (V)
Code de commerce. - art. R123-165 (V)
Code de procédure civile - art. 1252 (V)
Code de procédure civile - art. 1252 (V)
Code de procédure civile - art. 1256 (V)
Code de procédure civile - art. 1256 (V)
Code de procédure pénale - art. R224-2 (V)
Code de procédure pénale - art. R93-2 (V)
Nouveau code de procédure civile - art. 670-3 (V)